To Wander So Many Miles in Vain

Court-métrage documentaire, 20min06 et et série de 12 photographies numériques, 2021.

Du 6 mars au 22 juin 2020, j’ai tourné un film documentaire à Rio de Janeiro qui s’intitule : To wander so many miles in vain. Une ballade filmique au cœur de la ville dans laquelle Angelica nous fait part de son quotidien en temps de confinement. Son récit et ses chansons évoquent les rapports de forces et de dominations qui se matérialisent sur les corps. Elle performe une mémoire personnelle créant ainsi des images alternatives aux violences qu’elle subit. Elle fait le choix de se mouvoir encore, de s’éprouver, de partager pour faire en sorte que les gestes de femmes racisées ne soient pas de nouveau effacés et invisibilisés. C’est sous cette forme chorégraphique, que je nomme « danse documentaire » que j'ai choisi de répondre au mutisme d’une société nécro-libérale bolsonarienne qui invisibilise ces corps sacrifiés. Cette « transe biographique » (F.Lesourd) nous montre qu’éprouver et sentir permet de sortir des récits linéaires que nous impose l’Histoire. Ici, le cinéma documentaire tente d'archiver des émotions par une collecte hétérogène de gestes qui sont des survivances.

"Sacha Rey a choisi de lier formellement expérience du racisme et espace urbain, en offrant un cadre esthétique à la parole engagée de l’interlocutrice privilégiée pour le film. Voix et écritures publiques soutiennent ainsi une réflexion politique sur la fluidité des corps et des choses — qualifiée de « danse documentaire » — qui refuse ainsi formellement, au travers d’une discussion de l’actualité de l’esclavage, l’assignation de catégories. Le traitement de transparence des images sert le propos avec grande justesse. Le résultat est à la fois un document sur le moment COVID19 sous Bolsonaro à Rio de Janeiro au printemps 2020, mais aussi un échange poétique et poignant avec une femme soucieuse de comprendre la domination raciste qu’elle subit et de faire entendre les efforts pratiques et oniriques pour y échapper." Christelle Rabier, maîtresse de conférences en sciences sociales, EHESS (site Marseille).

Vous pouvez me contacter par mail afin d'obtenir le mot de passe ou d'autres informations : rey.sacha06@gmail.com

 To Wander So Many Miles in Vain, short documentary, 20min06 and 12 digital photographies, 2021.

A “ballad film” in the hurt of Rio de Janeiro in which Angelica talks about her everyday life during the first lockdown. Her own narrative and her songs bring to mind ratio of powers and dominations which are materialized on bodies. She performs a personal memory creating alternatives images against violences she's undergoing. She chooses to continue moving herself, feeling, sharing, and making sure gestures of racialized women will be not erased and invisibilized again. It’s under this choregraphic form called "documentary dance " - which thus refuses the assignment of categories, that Sacha Rey chose to answer to the mutism of bolsonarian “necro-liberal” (A.Mbembe) society. This “biography transe” (F.Lesourd) showing us that feeling and experiencing allow us to get rid off the linear History imposed. Here, the documentary try to archive emotions through an heterogeneous collection of gestures which are “survivals and legacies” (A.Warburg). 

You can contact me by mail for more informations or to get the password : rey.sacha06@gmail.com

Corcovado, Rio de Janeiro, Brésil, mars 2020.
Corcovado, Rio de Janeiro, Brésil, mars 2020.
Kenia Fernandes, República Maná Lounge, Sao Conrado, Rio de Janeiro, Brésil, Juin 2020.
Gamboa, Rio de Janeiro, Brésil, Juin 2020.
Sport de Terrasse, confinement, Santa Teresa, Rio de Janeiro, Brésil, Mai 2020.
Iacyarah Helena Coelho Carneiro Alves dit Emana Helena Dtroia, Gamboa, Rio de Janeiro, Brésil, juin 2020. https://www.instagram.com/emanahelena/
Gamboa, Rio de Janeiro, Brésil, Mars 2020.
Gamboa, Rio de Janeiro, Brésil, Mars 2020.
Angelica De Paula, Gamboa, Rio de Janeiro, Brésil, juin 2020. https://www.instagram.com/angelica_de_paula/
Santa Teresa, Rio de Janeiro, Brésil, mai 2020.
Gamboa, Rio de Janeiro, Brésil, Juin 2020.
Iacyarah Helena Coelho Carneiro Alves dit Emana Helena Dtroia et ses amis, Gamboa, Rio de Janeiro, Brésil, juin 2020. https://www.instagram.com/emanahelena/

CONTACT

Sacha Rey

rey.sacha06@gmail.com

crédits

Logo Fragil : Sylvain Brillault
Design web : Julie Drnd

Felicità Goodbye Horses

18 juin au 10 juillet à Poush

6 boulevard du Général Leclerc, Clichy

 – gratuit, sur inscription

Read more
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram