Icône

Encre de chine, eau congelées et clous, 2016.

Toujours mue par ce désir de mettre en mouvement, je souhaitais que le tableau déborde de son cadre. Qu’il prenne alors pour surface le lieu standardisé de l’exposition : le white cube. Un choix chromatique, le blanc qui se veut « neutre » sans l’être. Tenter d’induire un rapport performatif à la peinture, jouant de l’irréversibilité du temps et de l’empreinte. Une volonté de rendre ce medium presque immatériel et insaisissable. Une figuration invraisemblable qui résonnerait avec cette frustration de l’impossible enregistrement du réel. Une mémoire qui se perd et s’écoule. Une mémoire qui tâche l’espace blanc. Une « toile » en perpétuel changement, qui libère l’encre lorsque la glace fond. Vestige : des flaques sur le sol et des traces aux murs. Parfois, le tableau tombe avant la fin de sa fonte et dans sa chute il devient violemment sonore. Une œuvre qui tente de s’échapper de sa structure et du mur. L’eau congelée questionne l’autonomie du tableau et l’aléatoire de son tracé. Monochrome démocritéen qui scanderait que « rien ne demeure tout se transforme ».

Icône, un monochrome en glace noire, ESBA Talm, Angers, 2016.
Icône, un monochrome en glace noire, ESBA Talm, Angers, 2016.

CONTACT

Sacha Rey

rey.sacha06@gmail.com

crédits

Logo Fragil : Sylvain Brillault
Design web : Julie Drnd

Felicità Goodbye Horses

18 juin au 10 juillet à Poush

6 boulevard du Général Leclerc, Clichy

 – gratuit, sur inscription

Read more
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram